Tranquille, j’attends l’avion qui m’emmènera vers la mer et le soleil. ” Pour des raisons de sécurité, n’acceptez aucun bagage ou colis d’un tiers, quel qu’en soit le motif. Ne laissez jamais vos bagages sans surveillance, même durant un court instant, ils deviendraient suspects et seraient détruits… “. Mes pensées sont tout à coup détournées des paysages de rêve pour s’arrêter sur ces images de destruction et de mort si souvent vues ces dernières années. Les vacances commencent mal…

La violence, vieille comme le monde

Les témoignages de violence sont présents dans toutes les civilisations et toutes les époques. Une étude parue dans la revue ” Nature ” en 20161 décrit la découverte au Kenya d’un charnier préhistorique. Ce site archéologique contient les restes de 27 individus morts de façon violente. ” Je ne doute pas qu’être agressif et meurtrier soit inscrit dans notre biologie ” indique un des professeurs cosignataire de l’étude. La Bible confirme cela. Le premier acte de violence qu’elle décrit est celui de Caïn, le fils d’Adam, le premier humain ! Il a tué son frère (Genèse 2). La Bible nous indique que dans les premiers temps de l’humanité, la société était tellement remplie de violence que Dieu a détruit le monde d’alors par le déluge (Genèse 6). La violence n’est donc pas une chose nouvelle et son intensité a été très forte dès le début de l’humanité.

Mais d’où provient cette violence ?

Ne croyons pas que la violence se trouve uniquement chez des personnes fanatiques ou déviantes. Elle est potentiellement en chacun de nous, elle est “ inscrite dans notre biologie2. En se détournant de Dieu, en désobéissant à son commandement, le premier homme est devenu pécheur. Or la violence est l’une des manifestations du péché. C’est pourquoi depuis le début de l’humanité, la nature humaine est violente. La violence existant en nous et visible autour de nous est une preuve que nous sommes des êtres pécheurs. Non seulement les terroristes, mais moi et toi !

Quelle solution ?

Il n’y a pas de solution globale au problème de la violence dans notre société, il n’y a qu’un remède individuel. Il faut donc trouver une solution à mon propre état. L’antidote à la question du péché (et donc de la violence) a été fourni par Dieu lorsque Jésus Christ est mort sur la croix. Là, Jésus a pris sur lui les péchés de ceux qui croient en lui, il a reçu le jugement de Dieu que méritaient nos péchés. Si tu reconnais que tu es un pécheur et que tu acceptes ce qu’il a fait pour toi sur cette croix, tu seras délivré du péché, tu seras une femme, un homme nouveau. Dieu te donnera une nouvelle vie, la vie de Jésus, une vie qui est sans péché, une vie qui n’a pas la violence inscrite dans ses gènes.

“Car Dieu hait celui qui aime la violence.”  (Psaume 11:5)

“Dieu a tant aimé le monde, qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle.” (Jean 3:16)

 

[1] http://www.nature.com/nature/journal/v529/n7586/abs/nature16477.html

[2] http://www.telegraph.co.uk/news/earth/environment/archaeology/12111005/Prehistoric-war-grave-reveals-bodies-from-first-ever-human-massacre.html

Cet article répond-il à tes attentes? Si tu as d'autres questions sur ce sujet, n'hésites pas à nous les poser !