« Car étroite est la porte… qui mène à la vie. » (Matthieu 7:14)
(Jésus dit:) « Moi, je suis la porte: si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé. » (Jean 10:9)

Pour mettre son enseignement à la portée de tous, Jésus l’illustrait volontiers par des exemples tirés de la vie de tous les jours, ou par des objets courants: la lampe, le sel, le chemin, le grain de blé, le pain, une pièce de monnaie…
Jésus Christ se désigne lui-même comme étant la porte, celle qui ouvre vers la vie éternelle. Pour y accéder il faut nécessairement passer par lui. Cette porte est étroite par contraste au chemin large qui mène à la perdition. Peu de personnes s’y engagent, mais elle mène à la vie. Tant qu’elle reste ouverte, la grâce divine est offerte à tous ceux qui veulent la franchir humblement. Cependant il y a urgence. Bientôt elle sera fermée, et personne ne pourra l’ouvrir.

Jésus déclare: « Je suis la porte », le seul moyen de trouver la paix, de sortir des situations les plus désespérées. Une solution aux difficultés qui nous paraissent insurmontables, aux dangers qui nous guettent, aux péchés qui nous entravent.

Nous nous débattons souvent dans nos problèmes personnels non résolus. Pourtant, au bout de toutes ces impasses, il existe une issue si nous faisons intervenir Jésus. Il est la grande réponse pour trouver la délivrance dans tous nos problèmes personnels, conjugaux, familiaux et sociaux. Lui seul peut et veut nous aider.

Tiré et adapté de la Bonne Semence du 15.02.17

Cet article répond-il à tes attentes? Si tu as d'autres questions sur ce sujet, n'hésites pas à nous les poser !