Plusieurs sont convaincus que si Dieu existait, il serait le plus grand criminel que l’humanité ait connu. Ils justifient leurs propos en évoquant aussi bien les nombreuses guerres relatées dans l’Ancien Testament que les innombrables enfants défavorisés qui meurent de faim de nos jours ou encore les morts violentes d’innocents. Comment croire à un Dieu qui permet tant de malheurs sans intervenir ?

L’acte d’accusation est-il fondé ?

On reproche donc à Dieu de ne pas empêcher les guerres, de ne pas protéger chaque individu vivant sur terre. Mais de notre côté nous faisons tout pour le repousser en quittant ou fermant nos églises, en ôtant toute référence à Dieu sous couvert de laïcité. Nous voulons une vie sans Dieu, nous refusons obstinément de le voir s’immiscer dans nos vies. Nous sommes fiers d’agir sans lui demander son avis.

Pourtant, quand tout va mal, voilà que nous l’accusons ! Oubliant qu’il nous a laissé la responsabilité de nos choix et de nos actes, ce que précisément nous voulions quand tout allait bien. Au lieu d’assumer, nous rejetons celui qui nous propose son aide et veut nous sauver.

Sur le banc des accusés

Au tout début de l’humanité, la mort n’existait pas. En lisant l’histoire d’Adam et Eve (Genèse 3), nous voyons que c’est parce que l’homme a désobéi à Dieu que la mort est entrée dans le monde (Romains 5:12). Nous devons admettre que nous sommes tous coupables (Romains 3:10, 23) à la lumière d’un Dieu parfait ! Nous avons beau faire toutes les bonnes œuvres possibles et avoir un comportement exemplaire, le simple fait de ne pas croire en Dieu revient à faire de lui un menteur (1 Jean 5:10) et donc nous rend coupable.

Le banc des accusés est ainsi pour nous, pas pour Dieu ! Mais par amour, il nous offre l’occasion d’effacer notre culpabilité à tout jamais. Un condamné à mort refuserait-il la grâce présidentielle ? ( Tite 2:11)

Restons sereins

Il est certain que les conflits meurtriers et les injustices restent des tragédies à nos yeux. Cependant même si nous n’obtenons pas forcément de réponses immédiates à toutes nos questions, faisons confiance à un Dieu juste (Job 34:12).

Celui qui met sa confiance dans la justice de Dieu sera en paix.

Cet article répond-il à tes attentes? Si tu as d'autres questions sur ce sujet, n'hésites pas à nous les poser !