Le « yoga » (« union, joug, méthode, mise au repos »), est l’une des six écoles orthodoxes de la philosophie indienne āstika dont le but est la libération du cycle des renaissances engendré par le karma individuel. C’est une discipline visant, par la méditation, l’ascèse morale et les exercices corporels, à réaliser l’unification de l’être humain dans ses aspects physique, psychique et spirituel. (source: Wikipédia)

C’est seulement des exercices physiques, non ?

La définition du yoga elle-même montre clairement que le but n’est pas uniquement physique, mais aussi psychique et spirituel. Même si dans nos pays occidentaux nous parlons généralement du « Hata-yoga » qui consiste effectivement principalement en exercices physiques (positions, respiration), la notion de la méditation est toujours présente.

Quelques points en regard de la Bible

1. Ces exercices sont très efficaces pour la relaxation physique , mais posent une grande question fondamentale, car ils mettent toujours le « moi » (ou le « Soi ») au centre. Il faut se retrouver soi-même pour pouvoir s’épanouir, et toute la philosophie est basée sur ce postulat, en niant en même temps le péché, le mal et la mort. La méditation et la discipline personnelle visent à faire disparaître les choses qui pèsent sur la conscience, sans les régler. La Bible constate au contraire que tous ont péché (Romains 3;23), qu’il n’y a rien de bon dans le cœur de l’homme (Esaïe 1;6) et qu’il faut reconnaître et confesser nos fautes pour en être délivré (1 Jean 1;9).

2. Cette pratique est proposée aussi comme moyen de développement spirituel, neutre, quelles que soient nos croyances. Pas sûr, car selon Alain Daniélou (spécialiste français du yoga), il s’inscrit dans une démarche spirituelle qui a pour but de permettre à l’âme humaine d’échapper au cycle des réincarnations terrestres (le salut selon la religion hindoue). La Bible dit deux choses sur ces sujets : 1) qu’il n’y a de salut qu’en Jésus-Christ (Actes 4;12 et cet article en parle) et 2) que la réincarnation est un mythe, l’homme meurt une fois, et après cela, le jugement (Hébreux 9;27).

3. Le but des différents yogas est d’éveiller de façon progressive et contrôlée une force que les hindous appellent « la kundalini ». Représentée par un serpent situé au bas de la colonne vertébrale de chaque être humain, il monte en ouvrant les chakras (6 points répartis le long de la colonne vertébrale). Ils s’activent par une discipline particulière, dans le cadre d’une expérience psycho-spirituelle. Quand la kundalini arrive au sommet de la tête, on dit alors que le yogi est parvenu à la libération, et que sa condition « divine » est pleinement manifestée. Satan n’a-t-il pas trompé l’être humain au tout début de la Bible en disant « mangez de ce fruit et vous serez comme Dieu ? » (Genèse 3;5). La Bible présente toujours le serpent comme étant l’ennemi de nos âmes, et le laisser prendre sa place en nous a donc des conséquences terribles, malgré de possibles apparences d’amour, de bienveillance et de bonté (2 Corinthiens 11, 14-15).

Conclusion

Il semble qu’au vu de ce qui précède cette pratique est moins innocente qu’il n’y paraît. Mais comprends-moi bien, cet article n’est pas un jugement de ceux/celles qui pratiquent le yoga ! Je crois simplement que si tu recherches la paix et l’harmonie, tu ne pourras jamais l’atteindre sans être en règle avec ton Créateur.

« Ne croyez pas tout esprit, mais éprouvez les esprits pour voir s’ils sont de Dieu, car beaucoup de faux prophètes sont sortis dans le monde. » 1 Jean 4;1

Cet article répond-il à tes attentes? Si tu as d’autres questions sur ce sujet, n’hésites pas à nous les poser !